Ce site est l'aventure du moment, une création en plein élan. Il est l'aventure d'un livre en construction. La participation de quelques uns a déjà pris forme par l'ajout de textes. L'aventure ne fait que commencer. Et les épisodes produits ne seront détournés que si vous les écrivez.

Vous allez pouvoir suivre les aventures de Félix, sentir le vent noir et opaque provoqué par Nora. Car une histoire se cherche déjà...

Mais en dehors de toute maîtrise de l'auteur, vous aussi pourrez écrire... contre, avec, dans, pour ce texte multiforme. Vous aurez aussi la possibilité de glisser des enregistrements, des images... Tout ce que ce texte engendrera.

Vous pouvez vous abonner ici gratuitement et vous recevrez régulièrement les épisodes du récit. Ce site est aussi le moyen pour vous de souscrire à la forme papier en cliquant ici.


Saison 1 Episode 13 posté le 31/12/18

THE END...


Saison 1 Episode 12 posté le 16/12/18

Ce débat d'auteur, avant la toute fin de l'histoire. Comment sortir de cette fin-là ? S'il est possible d'en écrire une autre, où l'écrire ? Dans quel italique ?

Et pourtant c'est encore possible de tordre le récit. En cliquant sur le bouton. Juste au dessous des mots.


Saison 1 épisode 11 posté le 01/12/18

Pour participer, envoyez vos enregistrements sauvages, pris au dépourvu, de textes et bribes de textes en train de s'inventer. Il vous suffit de les déposer dans le dossier ci-dessous.


Saison 1 épisode 9 et 10 posté le 18/11/18

Atelier d'écriture n°6

Lecteur ! Félix déborde aussi fiévreusement que toi. A la différence que lui n'est pas sûr de revenir indemne de son voyage. A chacun ses guerres, diras-tu. Alors toi, cherche la tienne. Ferme les yeux. Prends une explosion, la première qui te vienne. Même si tu ne veux pas, même si tu la refuses. Pense que cette destruction va te suivre jusqu'au bout, jusqu'à la crête des arbres. Un mot, un seul mot perturbe. Cherche-le. S'il n'y en a pas invente-le. Trouve un mot qui anéantira le récit.

1 ) Ecris-le sur une feuille.

2) Froisse cette feuille.

3) Mets-là tout au fond de ta poche.

Ce mot que tu as écris, tu ne le retrouveras peut-être jamais, ou peut-être qu'il cristallisera tous tes textes. Il sera l'origine, la raison du commencement du tout. La quête.

Seule consigne valable. Maintenant que tu l'as trouvé, oublie-le. Le corps à corps avec cette matière pensante et surgissante te fera déglutir. Si tu l'oublies, ce mot t'expulsera en Italique. C'est le début de l'anti-mot. L'invisible te bordera. Tu le liras, le relieras en lui appliquant des formules inavouables dans la réalité. Tu feras naître des métaphores, des métonymies, et autres déformations de la langue.

Félix n'est pas seul. Il t'a, toi, ton imaginaire et ta fragilité. Félix ne peut plus mourir seul, alors qu'il commence juste à voler.


Saison 1 épisode 8 posté le 04/11/2018

Atelier d'écriture n°5

1) Reprend des morceaux de ton texte 1, celui que tu as déchiré.

2) Inverse-les, mets-les dans l'autre sens, à l'envers.

3) Tiens un morceau dans chaque main. Garde un espace entre tes deux morceaux.

4) Cherche ton lieu, celui où tu vas improviser. Cherche le suffisamment pour que les gens s'impatientent. Car le lieu d'où tu improviseras deviendra un lieu vivant et sans borne. Il sera ce lieu qui nous prouve que tu existes.

5) Prends ton souffle, prends tes mots et lance-toi. Au début ça fait peur, mais lance-toi dans l'improvisation. Accroche-toi à des morceaux de phrases, transforme-en d'autres, réécris ce qui s'étale sous tes yeux et agite-le, pour qu'il te dérange, te surprenne. Dis le pire, dénonce. C'est dans le pire que c'est dense. C'est ton texte. C'est notre combat. Plus personne ne peut nous nier. Lecteur, maintenant que tu écris, tout existe.

Improvise.
Les gens devant toi sont suffisamment vivants pour voir qu'il se passe des choses surprenantes. Ton histoire participe à celle des barques qui coulent au large de la plage.


Saison 1 Episode 7 posté le 26/10/2018


Regardez les blancs qui œuvrent. Déjà, vous écrivez. Vous écrivez les ponts entre vos propres falaises, celles de vos enfants, et des orages destructeurs. Déjà le vent vous caresse les cheveux. Les angles s'arrondissent sous vos doigts et les murs de votre chambre se désépaississent.


Saison 1 Episode 6 posté le 22/10/2018

Retour au monde vivant n°1

Résumé des épisodes précédents

Ecriture collaborative !


Saison 1 Episode 5 posté le 13/10/2018

Tout bouge tout le temps. Rien n'est fixe. No raccord en fait l'expérience. De semaine en semaine, les lois de l'évolution régissent ce livre en diffusion. Nous ne pouvons plus occulter ces changements, que les internautes impulsent au texte tout en lisant le tout sans avoir la fin non encore définie par une programmation prédéterminante...

Ce livre est une espèce qui se dissocie de ses congénères par son mode de publication.

ATELIER d'ECRITURE n°4

Il lui suffirait de suivre sa route, de rester à l'infini, de déverser les sornettes qui nous font écrire et écrire encore. Il suffirait de ne pas prendre au sérieux les violences. Même si ton texte, le premier que tu as écrit reste en suspend, reprends-le.

  1. Tiens-le bien fermement dans tes deux mains, devant-toi, bras tendus. D'un mouvement violent ou tout doucement, déchire-le en deux. Vas-y déconstruis cette surface de papier. Mets-y du vide.

  2. Sépare les deux morceaux, de manière à les garder dans ton champ de vision.

  3. Pose ces deux morceaux sur une autre feuille de papier, laisse une grande place blanche au milieu.

  4. Ecris sur cette surface blanche, rejoint les lignes avec d'autres mots. Va jusqu'au bout de la feuille. Et lis à haute voix ce que tu viens de produire. Ces nouvelles phrases seront ce qui nous aidera à y voir plus clair. Il nous faut désépaissir le flou.

Ce sera le texte n°4



Saison 1 Episode 4 posté le 07/10/18

DEDAT D'AUTEUR n°1

Le problème quand on est plusieurs à écrire, c'est qu'on n'est pas toujours d'accord sur ce qui va se passer après. Ca fait débat. Même quand on écrit seul, on se fait débat. Alors c'est le débat qui s'écrit dans nos têtes, en arrière fond critique de ce texte-là qui ne veut pas se mentir.



Saison 1 Episode 3 posté le 30/09/18

L'italique a percé quelques murs, transpercé quelques réseaux. Les mots ont traversé la frontière par wagon de 5, pour laisser dans leur sillage des wagons de 5 mots, restés coincés derrière... La réécriture n'a pu se faire que par phénomène d'inversion de paragraphe, à raison, de quelques virgules rajoutées sur le pourtour.

L'italique peut nous parler, par écrit. C'était inespéré... Voilà que l'aventure sillonne les contrées de la Féroce, rajoutant du mystère et de la fragilité au lieu.

ATELIER D'ECRITURE N°3

C'est maintenant toi lecteur qui tient le cours des choses. C'est ton ombre, que Félix suivra. C'est elle qui l'amènera à la frontière. Tu n'as plus le choix maintenant. Tes images ont déjà une répercussion sur la substance de ce qui se passe, ici à la Corchu, village du bout de nos mondes. Pauvre lecteur, que ton piège refermera sur les traces encore moites de tes non-sens. Tu as osé écrire, tu seras donc maintenant pris par le tourbillon des doutes et l'explosion des images qui s'ébouleront sous chacun de tes pas. Bienvenu dans le monde du papier.

Insère ici le texte n°1, réécris le tout en partant par la fin :




Saison 1 Episode 2 posté le 23/09/2018

De nombreux textes sont venus d'Italiques. Certains perturbés par les ondes, d'autres perturbants !

Des bribes ont pu traverser la frontière et se retrouvent maintenant emprisonnées dans des boucles spatio-temporelles refermées sur un espace clos, bien qu'ouvert à tous.

Il est possible de les entendre, voire les écouter en cliquant sur les boutons.

ATELIER D'ECRITURE n°2

Mais il n'y a que toi, lecteur, qui peut savoir. L'auteur n'a pas toutes les audaces. Il se cogne à son propre vide, à ses limites. Il ne sait pas tout écrire. Toi lecteur, tu peux. Tu ne connais pas l'ombre, tu peux donc la décrire sans risque. Elle s'immisce dans les pages. Elle peut aussi sortir de ta feuille.

1) Alors, prends ce texte que tu viens de lire.

2) Ecris tous les mots qui te heurtent, tous ceux qui t'énervent, ceux qui ne devraient pas être dans ce texte car ils n'ont rien à faire avec ce que tu veux lire. Si tu n'en trouves pas, écris tous les mots qui te troublent, qui t'arrêtent et pourraient te faire sourire. Quels qu'ils soient, écris ces mots sur un côté de ta feuille, en faisant une colonne.

3) Pour chaque mot trouvé, cherche son contraire. Ecris-le en regard comme pour narguer la page de l'autre côté de la feuille et forme une deuxième colonne.

4) Prise à rebrousse poil, l'ombre peut provoquer le réel. C'est le réel qui intéresse le récit. Alors forme des phrases amuse-toi avec ces deux colonnes. Ecris avec le plus de mots possibles. Aligne tes phrases, même si tu trouves qu'elles ne veulent rien dire, qu'elle n'ont rien à voir avec ce texte, que Félix ne pourra rien en faire.

5) Te voilà en train de réveiller des morceaux d'impossibles. Tu débusque des non-dits qui semblent ne rien vouloir dire. Tu poses des pierres à l'édifice. Tes phrases sont les maux de Félix, ceux qui entaillent et déterrent le récit. Voilà le texte n°1. Le pire peut arriver. Si tu écris, je suis prête.

Pour écrire, il suffit de cliquer sur le cadre ci-dessous !



Saison 1 Episode 1 posté le 16/09/2018


ATELIER D'ECRITURE n°1

Ce que tu ne sais pas, c'est que c'est toi, lecteur, qui va permettre d'écrire ce livre. A toi de réveiller les souvenirs. A toi de le faire, lecteur, sinon les non-dits viendront nous bouffer de l'intérieur.

Seul on est peu. Et les mots des autres sont toujours chargés, alors ils nous permettent d'avancer.

Sinon on se perd.

Ecoute la voix en italique. Ecoute-la d'une manière inattentive. Donne-toi pour but de contourner les propositions si elles te rendent triste. Mais écoute ce que l'invitation à écrire peut détruire dans ta lecture. Construis-nous une lecture de contrebande, celle qui oblige à dénoncer l'auteur.

1) Il te faut trouver un bras de mer, ou un lac, une étendue de papier suffisamment large. Cherche la partout, dans ta mémoire, dans tes photos, sur un journal. Lâche ce livre. Cherche autour de toi, un lieu assez fou pour y voir l'horizon. Vas-y, prends ta voiture ou un train *.

2) Regarde ce trait droit entre l'eau et le ciel. Il faut que tu puisses toucher l'eau avec tes pieds.

3) Et ensuite, prends ton stylo, et pille toutes les pages jusqu'à la page 8, prends, prends, prends des formules, des mots, des passages qui accrochent ton regard.

4) Avec toutes ces bribes volées dans le récit, écris, écris, écris tes pieds.




* Si tu n'as pas de voiture, un happement de rivière peut suffire.

Pour écrire, il suffit de cliquer sur le lien ci-dessus, il ouvrira une fenêtre bien utile pour nous.